Le château de Bilstein-Aubure

Coordonnées
OFFICE DE TOURISME PAYS DE RIBEAUVILLE-RIQUEWIHR
68150 AubureSituer
AppelerEnvoyer un emailSite web
En 1217, le prévôt Mathieu, frère du duc de Lorraine et assassin de l’évêque de Toul, trouve refuge au Bilstein, alors possédé par les sires de Horbourg ; c’est la première fois qu’est mentionné ce château qui occupe l’extrémité de la côte du Schlossberg, à 757 mètres d’altitude. En 1324, le château – fief du duché de Lorraine – passe au comte Ulrich de Wurtemberg. Dans les années 1470, des travaux d’entretien y sont réalisés, avec notamment la pose de nouvelles tuiles fabriquées à Riquewihr, puis à nouveau en 1546. L’année suivante, les troupes de Charles Quint, en guerre contre les protestants, assiègent en vain le château. La place est toujours entretenue jusqu’à ce que, pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), les Suédois s’en emparent par surprise et l’incendient en 1636. Pourtant, un bailli (agent d’administration seigneuriale) y réside jusque dans les années 1670. Bilstein est ensuite laissé à l’abandon. Une zone de carrière de grès des Vosges, ayant alimenté le chantier du Bilstein, a été identifiée au sud-ouest du château, au lieu-dit Koenigstuhl. Depuis la ville haute de Riquewihr, suivre la route forestière en direction de l’écart Saint Alexis. Garer sa voiture au col (691 m) où l’on trouve également un coin pique-nique. De là, suivre à pied le chemin balisé de la croix bleue, direction du Seelaceker-Bilstein. Au carrefour suivant on rejoint le chemin balisé du rectangle rouge que l’on suit jusqu’au carrefour suivant. Là prendre le balisage point bleu qui amène aux ruines. Compter une bonne heure de marche pour arriver au château.
Type de lieu à visiter
- Point de vue et panorama
- Châteaux fort
Types de visites
- Visite libre
Durée de la visite
1h
Plus d'infos
Disponibilités et ouverture
Période(s) d'ouverture
Localisation
Situé en montagne
Itinéraire
Ville de départ :
Resort Barrière
Hôtel au Riesling
Carrefour epress
Remparts de Riquewihr
Jardin des Papillons
Haut de page